Cidep ASBL

Nos locaux

Un site chargé d’histoire

Les anciennes aubettes d’octroi frappent par leur remarquable conception et leur aspect néoclassique d’une rare cohérence. Elles ont été élevés en 1833, le long du canal de Bruxelles à Charleroi, sur les plans dressés par l’architecte A. Payen. Leur grande pureté architecturale et stylistique leur a du reste valu d’être, sur proposition de l’asbl CIDEP, classés en totalité en 1998.

Témoins essentiels de l’histoire économique de Bruxelles, capitale qui percevait des taxes sur les marchandises introduites sur son territoire, les anciennes aubettes d’octroi ont perdu leur affectation lorsque l’octroi a été aboli, en 1860. Le bâtiment Nord a servi de remise à outils jusque dans les années 1980, tandis que le Sud a servi officiellement de logement à l’éclusier jusqu’au détournement du canal opéré en 1950.

Les locaux de l'asbl

Un chancre au coeur d’opérations de requalification de l’espace public

Actuellement, les bâtiments d’octroi sont en état de délabrement avancé. Le bâtiment Nord est à l’état de ruine depuis que les lieux ont été ravagés par un incendie.

Ces édifices souffrent d’un contexte particulièrement défavorable : ils s’implantent à la frontière et hors des tissus urbains traditionnels de Molenbeek et de Bruxelles, en plein coeur d’un quartier dégradé, sont considérés comme « voirie » dans les documents d’urbanisme mais comme « bâtiments » dans les programmes de voirie, etc.

Le sauvetage des anciennes aubettes d’octroi s’impose d’urgence à différents titres, particulièrement patrimonial et de requalification d’espace public, considérant l’effet positif d’entraînement que génère la restauration d’édifices porteurs d’une telle charge symbolique.

Les lacaux de l'asbl

Une nouvelle vie

Peinture représentant les locaux En partenariat avec la Ville de Bruxelles, propriétaire, l’Etat fédéral et la Région de Bruxelles-Capitale, l’asbl CIDEP (Centre d’Information, de Documentation et d’Etude du Patrimoine) s’est engagée à relever le défi de la restauration et de la réhabilitation de ces édifices abandonnés.

Le projet, dressé en collaboration avec l’architecte F. Metzger et l’ingénieur J. Stoffels, vise essentiellement le respect de la conception initiale tout en veillant à intégrer l’édifice dans la vie contemporaine. Il s’inscrit dans une vision plus large qui a pour objectif la réhabilitation de l’espace public de la Porte de Ninove en sa globalité.

A l’issue des travaux, l’asbl occupera le bâtiment Nord avant de restituer, au terme du bail conclu, les bâtiments restaurés à la Ville de Bruxelles.

 

Les locaux de l'asbl

 


    Association sans but lucratif
    rue de la grande île, 11
    1000 Bruxelles
    info@cidepasbl.be